L’initiateur

T

Depuis son arrivée en France, l’objectif de Lama Gyourmé est clair : offrir à tous le lieu le plus propice à l’étude, la réflexion, la méditation.

Lama Gyourmé est un maître authentique qui enseigne le bouddhisme tibétain en France depuis 1974, date à laquelle ses maîtres, Kalou Rinpoché et sa Sainteté le XVIème Karmapa lui ont confié cette mission.

Né au Bouthan en 1948, il sera confié au monastère à l’âge de 9 ans. Il y recevra les enseignements bouddhistes complétés par un solide apprentissage des arts traditionnels dont le chant.

Kalou Rinpoché, grand maître spirituel de l’école Kagyu fut sollicité dans les années 70 par les premiers occidentaux venus étudier et pratiquer le bouddhisme tibétain en Inde auprès de lui vers la fin des années soixante afin qu’il vienne transmettre sa connaissance en occident. Il accéda à leur requête et par la suite, délégua plusieurs de ses Lamas au Canada et dans plusieurs pays d’Europe.

Pour Paris, il missionna Lama Gyourmé.

Après quelques années à Paris, Lama Gyourmé conduira le projet de construction du premier temple tibétain à Paris, Kagyu Dzong. Il sera inauguré en 1985.

Pour transmettre au mieux le bouddhisme, le lieu doit être adapté afin de recevoir ceux qui veulent étudier cette philosophie et accueillir les visiteurs. L’architecture du temple tibétain en elle-même est hautement symbolique et fait ainsi de ce lieu du bois de Vincennes, un endroit privilégié pour prier et se recueillir. Du fait même de son architecture, c’est ainsi aussi une préservation de la culture tibétaine.

Outre des grands enseignants bouddhistes, des personnalités royales , une reine, des princes et princesses , des artistes ont franchi le seuil du portail.

Aujourd’hui, Lama Gyourmé est le maître spirituel maitre spirituel de 4 centres bouddhistes (3 en France et 1 en Espagne) où prend place la transmission de la connaissance millénaire du bouddhisme tibétain.

Pour enseigner et diffuser le bouddhisme, d’une part, remplir la mission que lui ont confiée ses maîtres, d’autre part, Lama Gyourmé accomplira dès son arrivée en France une réelle œuvre de bâtisseur. En effet, la mission confiée à Lama Gyourmé ne s’arrête pas aux communautés bouddhistes, elle s’adresse également aux occidentaux en quête du sens profond à donner à leur vie et à la recherche de la Paix intérieure.


K

Les commentaires sont clos.