K

La vocation du temple

Un espace d’enseignement, un lieu de transmission

 

Il sera un lieu de réflexion, et d’éducation à la Paix. Il permettra de maintenir vivante notre tradition de la méditation et du recueillement, mais aussi de réaliser des rencontres au-delà de la communauté bouddhiste stricto sensu, en organisant des colloques autour de la philosophie et de la science avec des prix Nobel de la Paix et des scientifiques.

À partir des années soixante, les maîtres du bouddhisme himalayen sont venus en Occident, et notamment en France, pour y enseigner leur tradition spirituelle. Cette tradition a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par un grand nombre de sympathisants et de fidèles.

Le Temple pour la Paix continuera d’accueillir ces maîtres que le centre d’Aubry-le-Panthou reçoit régulièrement depuis sa création, en 1982. Par son architecture traditionnelle, il sera spécialement dédié à la transmission d’une sagesse millénaire.

La salle de prière du temple actuel, située dans un bâtiment du XVIIIe siècle, ne permettant plus de recevoir convenablement un nombre grandissant de fidèles et de sympathisants, le Temple pour la Paix offrira à ce large auditoire un cadre plus spacieux pour bénéficier de ces très précieux enseignements.

 

Un espace de pratique de la méditation

 

La compréhension des règles éthiques, le respect d’autrui et la non-agression sont essentiels à un engagement bouddhiste. Ils doivent être aussi accompagnés d’une pratique de la méditation.

Le bouddhisme himalayen est constitué d’un nombre très important de méditations, de prières et de rituels. Cette grande variété, destinée à accommoder les aptitudes et les inclinaisons diverses des femmes et des hommes, ne doit pas cacher son but unique : nous libérer de la souffrance et nous mener vers la paix intérieure. Nombre d’entre nous aujourd’hui, désorientés par la course matérialiste du monde moderne, recherchent cette paix intérieure, ainsi qu’une manière de vivre plus sereine. Ces pratiques méditatives anciennes sont autant de passerelles nous amenant à découvrir le trésor qui sommeille en nous. En effet, il est dit dans les textes anciens que chacun de nous a en lui la nature de Bouddha, et que c’est en pratiquant la méditation que nous pouvons découvrir le «cœur de Bouddha» : la paix intérieure qui allie sagesse et compassion.

Le Temple pour la Paix sera ainsi un lieu d’application de ces pratiques méditatives diverses, destinées à faire éclore la paix intérieure, les maîtres nous enseignant, parfois par leur simple présence, que cette paix intérieure peut être notre contribution la plus significative à un monde meilleur.

Les commentaires sont clos.